Comment arriver en Slovénie ?

La voiture est une option intéressante si vous vivez dans le sud-est de la France. Il faut compter environ 1 000 kilomètres et moins de 10 heures de trajet.

Si vous passez par la Croatie qui ne fait pas partie de l’espace Schengen, la vérification des passeports est poussée depuis/ vers ce pays, avec parfois de longues files d’attente à la frontière de juin à septembre.

 

En avion 

Le petit aéroport Joze Pučnik à 27 kilomètres au nord de Ljubljana est le seul aéroport international du pays.

Depuis Paris, Air France propose des vols vers Ljubljana mais pas depuis la province. Vous trouverez cependant facilement des vols au départ de Lyon, Bordeaux ou Marseille avec une seule escale.

Ljubljana est desservie par des vols directs depuis Bruxelles, plusieurs fois par jour par Brussels Airlines.

Swiss International Air Lines assure plusieurs fois par jour des vols directs pour Ljubljana au départ de Zurich.

Les vols au départ de Montréal ou de Toronto comportent obligatoirement une ou deux escales (en Amérique du Nord et en Europe).

Il est également possible d’atterrir à Venise ou à Zagreb puis de louer une voiture ou prendre une navette pour la capitale slovène, une solution parfois moins onéreuse mais plus longue.

 

Formalités

Il n’y a pas de formalités frontalières entre la Slovénie et ses voisins de l’Union européenne, à savoir l’Italie, l’Autriche et la Hongrie. Quelle que soit votre nationalité, vous n’avez pas besoin de montrer votre passeport ou de passer par la douane. En revanche, si vous arrivez d’un pays n’appartenant pas à l’espace Schengen, comme la Croatie, un contrôle à la frontière est mis en place.

Les ressortissants de l’Union européenne doivent simplement présenter leur carte d’identité lors de leur arrivée, pour un séjour de trois mois maximum. Les autres nationalités nécessitent un passeport en cours de validité.