Comme pour les îles, l’équipe de Terra Balka a ses coups de coeurs concernant les parcs nationaux !

Le coup de cœur de Myriam : la découverte de l’archipel des Kornati en voilier. Un voyage d’île en île, sous le signe de la détente en profitant des plages et des eaux cristallines de l’Adriatique dans un espace naturel protégé et préservé.

Le coup de cœur de Florian : Le Parc de Plitvice en hiver. Magnifique à n’importe quelle saison, l’hiver est l’occasion de porter un autre regard sur ce trésor croate. La végétation revêt son manteau blanc et lacs et cascades gèlent pour offrir un spectacle étonnant.

Les espaces naturels protégés représentent 9% du territoire croate.

Le pays compte notamment huit parc nationaux. Trois protègent des écosystèmes insulaires (Kornati, Brijuni et Mljet), deux protègent de spectaculaires chutes karstiques (Krka et Plitvice, classé au patrimoine mondial de l’Unesco) et trois des écosystèmes montagneux (Velebit du nord, Risnjak et Paklenica).

Le Parc national des Kornati

L’archipel des Kornati se compose de 147 îles et récifs qui s’étendent sur 300 kilomètres carrés aux abords de Sibenik et Zadar. La majeur partie (89 îles) est classé parc national depuis 1980. Cet archipel est le prolongement de la chaîne Dinarique, ses îles sont les sommets émergés des montagnes aujourd’hui noyés sous la mer Adriatique depuis la fin de la dernière glaciation. La plupart des îles sont arides et possèdent peu de végétation. L’essentiel de la faune terrestre est composée de troupeaux de moutons, de nombreuses espèces d’oiseaux et de petits mammifères. L’archipel est surtout réputé pour la richesse de ses fonds marins. Les eaux cristallines abritent en effet un monde fabuleux, composé de centaines d’espèces animales et végétales ! L’archipel des Kornati est l’un des meilleurs spots de plongée de l’Adriatique grâce à ses environnements protégés et ses eaux cristallines où cohabitent des centaines d’espèces végétales et animales : coraux multicolores, langoustes, étoiles de mer, rascasses rouges, thons, mérous, congres et murènes !

Le Parc national de Brijuni

Formé de 14 îles dispersé au large de Fazana, le parc national de Brijuni est un petit paradis naturel, bien aidé par l’intervention humaine. La plus grande des îles du parc, Veli Brijun, successivement colonisée par les romains, les byzantins et les vénitiens, s’est retrouvée presque entièrement déboisée, sans ressources et inhabitée. C’est au milieu du XIXe siècle, qu’un riche industriel autrichien l’achète et décide d’y planter une forêt et d’y introduire de nombreuses espèces animales : biches, cerfs, mouflons, zèbres, antilopes, lamas, autruches. En 1947, le maréchal Tito, le dirigeant de la Yougoslavie, s’y fait construire une résidence secondaire. Il recevait de nombreux invités qui avait pour habitude de lui offrir des cadeaux de leurs pays d’origine. Ainsi, de nombreuses espèces animales et végétales exotiques sont venues agrandir la diversité de la faune et de la flore locale. L’archipel a été classé parc national en 1983, trois ans après la mort de Tito.

Le Parc national de Mljet

Le Parc national de Mljet est situé au large de la Dalmatie du sud et occupe un tiers de l’île au nord-ouest. Cette zone a été déclarée parc national en novembre de 1960, et la zone maritime y a été ajoutée en 1997. Cet espace a obtenu son statut de parc national grâce à son exceptionnel patrimoine culturel-historique hérité des tribus illyriennes, de l’empire romain et de l’époque de la République de Raguse. Sa végétation luxuriante et ses nombreuses plantes endémiques lui valent le surnom d’île verte depuis l’Antiquité. Elle abrite également deux grands lacs salés alimentés par la mer et reliés par un étroit chenal. Sur le plus grand des deux lacs se trouve l’îlot Sainte Marie qui accueille le monastère des dominicains et son église du XIIe siècle, devenu l’un des symboles du parc.

Le Parc national de la Krka

Le Parc national de la Krka abrite l’un des sites naturels les plus spectaculaires de la Croatie. Son nom vient de la la rivière Krka qui prend sa source à Knin et se jette dans l’Adriatique à Sibenik, à 73 kilomètres en aval. Le parc a été créé en 1985 afin de protéger ses magnifiques cascades qui émergent de cette rivière ainsi que sa faune et sa flore exceptionnelles.

Le Parc national de Plitvice (inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco)

Il est surnommé dans le folklore local le «jardin du diable» en raison des légendes qui l’entourent. Le plus connu des parcs nationaux de Croatie abrite 16 lacs reliés entre eux par 92 cascades dont la plus haute s’élève à 78 mètres. Ses paysages uniques et exceptionnels offrent une incroyable palette de bleus et de verts. Sa beauté et la richesse de son écosystème lui valent d’être classé au patrimoine de l’Unesco depuis 1979. Le parc national, composé d’une forêt primaire, refuge de nombreuses espèces animales comme les loutres, les ours bruns, les loups ou encore les lynx de Croatie. Il est en revanche peu probable que vous en aperceviez car ils se cachent dans les zones les plus reculées du parc. Pour visiter le parc, le printemps et l’automne sont les meilleures saisons, les températures sont douces, les couleurs splendides et la fréquentation moyenne. En été, en revanche le parc est très fréquenté et mieux vaut y arriver tôt le matin. La visite du parc national des lacs de Plitvice, situé à seulement deux heures de Zagreb constitue une étape incontournable d’un voyage en Croatie !

Le Parc national de Risnjak

Le Parc national de Risnjak se trouve à proximité de Rijeka. Il s’étend autour du sommet du même nom, point culminant du Gorski Kotar, le massif le plus boisé de Croatie. Il abrite une riche biodiversité et un microclimat dû à ses influences méditerranéennes et continentales. Ses forêts abritent de nombreuses espèces animales, chevreuils, chamois, sangliers, renards, lynx, loups, ours ainsi que de nombreux rapaces.

Le Velebit, plus grand massif montagneux de Croatie est également son massif le plus spectaculaire et le plus grand espace naturel protégé du pays (sa surface est supérieure à celle de l’ensemble des autres parcs naturels croates).

Il abrite deux parcs nationaux :

Le Parc national de Paklenica en Dalmatie

Le Parc national de Paklenica permet de mesurer la complexité du relief de cet impressionnant massif karstique dont les deux tiers de son territoire sont recouverts de forêts, méditerranéennes, montagnardes et subalpines. De nombreuses espèces végétales et animales, comme les loups, les ours, les lynx et les vautours fauves y cohabitent.

Le Parc national du Velebit du Nord

Le Parc national du Velebit du Nord se situe dans la région du Lika-Karlovac. Parc national depuis 1999, c’est le plus récent des parcs nationaux croates. C’est un site naturel remarquable grâce à la beauté unique de ses paysages et de ses panoramas. En prenant de la hauteur, vous pourrez admirer une vue exceptionnelle sur la mer et les îles du Kvarner. Il abrite comme le parc de Paklenica une faune et une flore riches.