Remontons au IVème siècle après Jésus-Christ, époque où l’empire Romain dominait le monde. Caius Dioclétien, alors empereur du plus puissant des peuples avait pour mission de choisir là où il souhaitait implanter son palais. C’est alors que de tous les endroits contrôlés par sa civilisation, il choisit de s’installer au bord de la Dalmatie Centrale, posant ainsi les premières pierres de la future ville de Split. Aujourd’hui, chercheurs d’or comme amateurs d’architecture se multiplient afin de partir à la rencontre de la richesse patrimoniale de l’ancienne cité romaine. Mais que diable pensent-ils y trouver ? C’est ce que le stagiaire se poser comme question avant d’être ébahi par :

Le Palais du Dioclétien

Au-delà de son nom aux allures de passeport pour un « Scrabble », ce palais se démarque également par son authenticité singulière. Donnant l’impression d’être plongé au cœur même d’un ancien bastion romain où d’innombrables façades ornées de marbre viennent s’entremêler aux nombreux piliers utilisées traditionnellement dans l’architecture romaine. Aujourd’hui, le palais fait office de vieille ville où locaux comme curieux en tous genres se succèdent pour flâner en son sein, et, on ne peut que les comprendre ! Après tout c’est vrai ! Imaginez-vous un seul instant prendre un malin plaisir à vous prélasser entre petites ruelles et merveilles patrimoniales… On y rêverait presque de s’y perdre !

Le parc Marjan

Ne nous mentons pas ! Se balader au sein d’un quartier où esthétisme et authenticité siègent comme souverains, c’est très bien ! Se rendre compte du privilège qu’à notre corps à se désarticuler comme bon lui semble dans ce chef d’œuvre architectural, c’est encore mieux ! Pour cela, il suffit de prendre un peu de recul… Ou plutôt de la hauteur ! C’est à ce moment que le parc Marjan intervient ! Situé sur le flanc Ouest de la ville, là où règnent légers reliefs, végétation et… points de vue offrant des vues capables de faire bégayer votre orthophoniste ! L’incarnation même de la recette miracle pour gorger vos yeux de stupéfaction…

La Riva

Ah ! La Riva ! Epousant à merveille les bords de l’Adriatique, la promenade de la Riva pourrait laisser sans voix le plus loquace des bavards ! Oui, bon… Le stagiaire vous voit venir ! « Et, ça fait beaucoup de marche tous ces incontournables » certes ! Mais il vaut mieux marcher près de paysages capables de faire courir nos émotions plutôt que de courir après des personnes qui nous font marcher, non ? Oh ! Je m’y perds à force d’être si loquace, vivement que mes yeux se mêlent de nouveau à la Riva… Mais attendez… Wow !

Le buffet Zlatna Ribica 

« Sérieusement ? Le stagiaire a eu le privilège de cotôyer du regard les cryptes du palais du Dioclétien ou encore le temple de Jupiter mais il choisit de mettre en avant un buffet !? Est-il aveugle ou bien mérite-t-il de l’être ? » Non, rien de tout cela. Split étant également réputée pour sa gastronomie méditanéréennes, le stagiaire se devait d’égayer son palais de saveurs méconnues jusqu’alors. Sauf que celui-ci possède une palette gustative aussi dévelopée que sa musculature, c’est vous dire l’ampleur des dégâts… Et pourtant ! En ce séjour à Split, c’est la première fois que le stagiaire a pris un plaisir coupable à déguster (dévorer) du poisson frit… Chapeau bas buffet Zlatna Ribica !