Savez-vous que la Slovénie est à l'origine de l'apiculture moderne ? On vous révèle tous les secrets de ce pays vert aux qualités insoupçonnées.

En Slovénie, le miel c’est du sérieux. On ne plaisante pas avec ce pan de la culture ou on se retrouve bien vite avec un apiculteur Slovène lancé dans un discours passionné sur la beauté des abeilles et leur importance tant dans l’histoire du pays que pour la biodiversité, pardi ! Toutes les régions sont concernées et certaines productions de miel bénéficient même d’une appellation d’origine contrôlée. 

Malgré la passion de ses habitants, c’est un monde de douceur qui entoure l’apiculture en Slovénie, pour laisser travailler les belles butineuses. Ce pays vert offre nombre d’expériences apicoles entre tradition et modernité, histoire et gastronomie, expériences touristiques et bien-être. Dans la suite de cet article, on vous chuchote tout ce qu’il y a à découvrir sur le miel en Slovénie, avec quelques surprises… 

Biodiversité et bienfaits du miel

Vous le savez tous, les abeilles sont essentielles à nos écosystèmes pour polliniser les plantes. Ces petits hyménoptères sont des travailleurs acharnés de seulement quelques centimètres et qui, pourtant, produisent jusqu’à 20 à 30 kilos par ruchers. Les produits de la ruche ont énormément de bienfaits : propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes, cicatrisantes, antalgiques…Une vraie pharmacie naturelle composée de miel, de gelée royale, de propolis, de cire ou encore de pollen. Durement impactées par l’activité humaine, notamment les pesticides, ces insectes pourtant essentiels ont besoin d’être en nombre suffisant pour produire du miel. Il est indispensable de les protéger et les slovènes l’ont bien compris. Ils ont débuté l’apiculture il y a des siècles et contribuent à mettre en avant les abeilles sur la scène internationale.

Anton Jansa, le fondateur de l’apiculture moderne

Anton Jansa est célèbre en Europe et dans le monde car on lui attribue le titre de fondateur de l’apiculture moderne. Né en Slovénie dans la région de la Carniole dans les années 1730, il se passionne d’abord pour la peinture. Son talent l’amène à étudier à Vienne mais il réalise que sa vraie passion est l’apiculture. Son père possédant plus de 100 ruches, il est très tôt fasciné par les discussions sur l’agriculture et l’apiculture. Tout naturellement, il commence à travailler en tant qu’apiculteur puis il devient le premier professeur d’apiculture, nommé par décret royal par l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche. Dès lors, Jansa se déplace dans le pays pour partager son savoir. Son “Guide complet de l’apiculture” a participé à répandre ses connaissances après sa mort. 

Il a permis de changer la forme des ruches et leur taille pour les empiler comme des blocs, de mettre fin à certaines croyances infondées sur les abeilles et à déplacer les ruches vers les pâturages. De plus, en tant qu’artiste il a décoré les frontons de ses ruches, perpétuant une charmante tradition en Slovénie. En somme, il a révolutionné l’apiculture du 18ème siècle, posant les bases de nos pratiques modernes partout en Europe et dans le monde.

L’abeille slovène, reine parmi les reines

L’abeille autochtone Carniolienne, Apis mellifera carnica, vient de Slovénie et est très répandue partout dans le monde. C’est la seule espèce d’abeille native protégée par l’Union Européenne et l’unique espèce élevée en Slovénie. Elle est parfois appelée “l’Italienne Grise” à cause de sa ressemblance avec sa cousine italienne et ses bandes pileuses grises à cuivrées. Elle a la qualité de produire beaucoup de miel, d’être douce, de piquer très rarement et d’être résistante en milieu montagnard.

Une tradition savamment perpétuée

La Slovénie milite depuis longtemps pour faire reconnaître l’importance des abeilles et encourager la consommation de miel ou l’utilisation de la cire d’abeille. Sous l’impulsion du pays, il existe une journée mondiale des abeilles déclarée par les Nations Unies qui a lieu tous les ans, le 20 mai. Cette date correspond à la naissance d’Anton Jansa.

Dès leur plus jeune âge, les enfants slovènes sont sensibilisés à l’importance de la sauvegarde des abeilles et à la culture du miel. Une campagne de“Petits-déjeuners au miel” est répétée tous les ans depuis 2007 dans le pays. Les apiculteurs offrent du miel aux crèches et aux écoles primaires pour qu’elles réalisent un petit-déjeuner traditionnel slovène contenant du pain noire, du lait, des pommes et du miel. Des ateliers sont aussi organisés pour sensibiliser les plus jeunes et les premiers résultats se font déjà sentir. Depuis, il y a une attitude plus positive des jeunes, des enseignants et du public en général envers les abeilles et la nature, davantage de participation dans des clubs d’apiculture, plus de jeunes apiculteurs et de soutien des autorités locales. Chez Terra Balka, nous trouvons excellente l’idée de clubs d’apiculture.  

Aujourd’hui, la Slovénie compte parmi les premiers pays d’Union Européenne possédant le plus d’apiculteurs, avec 5 apiculteurs pour 1000 habitants.

Une filière certifiée

Comment différencier le bon apiculteur du mauvais apiculteur ? S’il est slovène, il a toutes les chances d’être un bon apiculteur. Traite de plaisanterie : pour aller plus loin, la Slovénie est le seul pays à délivrer une certification aux professionnels de l’apitourisme, basée sur des critères strictes. Ils sont jugés sur leur professionnalisme, l’innovation dont ils font preuve, les services proposés comme la formation, les hébergements, les repas et bien sûr la qualité de leur miel. En fonction de leurs résultats, ils reçoivent une à trois abeilles pour les distinguer. 

A présent, vous allez découvrir notre sélection d’activités liées au miel, à l’apiculture et à l’apithérapie. On a ajouté une recette de biscuits traditionnels très simple à réaliser et un vrai régal.

Explorer l’apiculture en Slovénie, du tourisme à l’assiette : notre top 5 des découvertes sucrées autour du miel.

1 – Les ruches peintes du musée de l’apiculture à Radovljica, près de Bled.

Cet art populaire appelé “Panjska končnica”consistant à peindre le fronton des ruches persiste encore aujourd’hui. On peut en dénicher un peu partout dans le pays. Le rucher le plus célèbre est néanmoins situé non loin de Bled. On peut y observer de près les peintures colorées, bien souvent satiriques, sur la vie quotidienne, l’amour, la bible ou les contes populaires. Par exemple, certains panneaux dépeignent des animaux, armes au poing, enterrant des chasseurs. Cela témoigne des mauvaises relations entre apiculteurs et chasseurs à l’époque, due à la présence des ruchers en forêt.  

Ces peintures sont un moyen d’expression artistique mais pas uniquement. Les différents panneaux peints aident l’apiculteur à se souvenir des colonies d’abeilles particulières contenues dans les ruches et à les différencier. A l’époque, les apiculteurs souhaitent aussi placer leurs abeilles sous la protection de Dieu, de la Vierge ou des Saints grâce aux peintures. Cette tradition existe depuis le 18ème siècle et on voit l’évolution des pigments utilisés et des styles de dessins jusqu’à aujourd’hui. Les auteurs sont des peintres de métiers, des artistes ruraux ou même parfois des autodidactes. C’est passionnant à observer !

 

2 – Visite guidée en famille d’un rucher et plus encore

Avez-vous toujours rêvé d’approcher une ruche au plus près et d’en voir l’intérieur ? D’initier vos enfants et vous-même à l’apiculture ? La visite guidée d’un rucher sera peut-être le début d’une nouvelle passion et un trésor éducatif à tout âge. Guidé par un apiculteur, vous apprenez tout de la vie d’une abeille, de la production du miel et de sa récolte. Bien entendu, vous pourrez déguster du miel et des produits au miel faits sur place. 

Vous pouvez même vous balader dans un jardin entièrement pensé pour les abeilles et repartir avec des noms de plantes prisées par ces dernières à planter chez vous. Participez également à un atelier en famille pour concevoir votre propre bougie en cire d’abeille. C’est naturel, simple et sans risque, pour un instant créatif inoubliable.

3 – L’apithérapie par l’inhalation de l’air des ruches

A Dobrovo, dans la région viticole de Goriska Brda, une rucher est installé au pied des vignes, sur une colline à la vue imprenable. Installez-vous à l’intérieur, dans un espace conçu pour la détente : une api-chambre. Vous respirez des aérosols venant des ruches et aux propriétés permettant de lutter contre les problèmes respiratoires, tandis que le bourdonnement des abeilles vous apaisera. Ce type d’installation se répand en Slovénie auprès des apiculteurs et dans les stations thermales. 

4-Séjourner dans une habitation en forme de ruche et tester des soins au miel dans un centre thermal

Séjournez au royaume des abeilles dans des chalets originaux et confortables inspirés des ruches, avec des formes d’alvéoles. A l’intérieur, tout le nécessaire et plus encore sont présents : cuisine, sauna à infrarouge et baignoire balnéo, en plus d’une à deux chambres. Le plus surprenant reste les massages à la gelée royale proposés sur place aux propriétés détoxifiantes.

5 – Fondre pour la gastronomie au miel

L’utilisation du miel pour confectionner les mets les plus doux est une tradition ancestrale en Slovénie. Par exemple, une entreprise familiale produit des biscuits et des bonbons depuis les années 1750 dans la ville de Slovenj Gradec. On peut ainsi se faire plaisir avec des pains d’épices traditionnels au miel, des cœurs en pain d’épices rouges (ils sont décorés avec soin et était habituellement le cadeau favori des amoureux pour exprimer leurs sentiments). 

Le mot de la fin

Avez-vous envie de miel, ou encore mieux, de miel slovène ? On espère que cet article vous a donné envie de visiter la slovénie et découvrir de votre propre yeux sa tradition du miel sous toutes ses formes. Nous sommes disponibles pour vous conseiller et vous proposer les meilleurs itinéraires adaptés à vos envies.

Retrouvez plus bas la recette de biscuits au miel et aux épices d’Ana Ros, la meilleure femme chef au monde en 2017 et titulaire de 2 étoiles au Michelin. Son restaurant en Slovénie vaut le détour !

Pour préparer les biscuits, vous avez besoin des ingrédients suivants : 

  • 500g de farine
  • 150 g de beurre à température ambiante
  • 120 g de sucre en poudre
  • 180 g de miel slovène
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1 œuf
  • 4 cuillères à café d’un mélange de cannelle, de cardamome, de clous de girofle et d’anis (à broyer et tamiser)

Préparation de la pâte et cuisson :

Mélanger tous les ingrédients pour former une pâte lisse. Avec la pâte, confectionner des biscuits de la forme souhaitée, avec ou sans emporte-pièces. Poser les biscuits sur une plaque de cuisson et cuire à 150 °C pendant 10 minutes. Pour que les biscuits soient encore meilleurs, faites participer vos enfants qui s’amuseront le plus pendant la préparation des pains d’épices.

Bonne dégustation !

Découvrez nos circuits en Slovénie